Les astuces pour bien acheter votre entrepôt

entrepôt

Publié le : 20 mai 202212 mins de lecture

Un entrepôt est par définition un bâtiment équipé de racks ou d’étagères dans lequel sont stockés les produits. Vous projetez d’acheter un entrepôt logistique, commercial ou un entrepôt de stockage ? Avant la concrétisation de votre projet d’achat d’entrepôt, éclaircir plusieurs points sera nécessaire, notamment en ce qui concerne l’estimation de sa valeur vénale. Pour sécuriser votre décision, certains critères sont très importants et ne doivent en aucun cas être laissés au hasard. Focus sur les astuces pour bien acheter un entrepôt.

La valeur vénale de l’entrepôt

Dans un projet d’achat d’entrepôts, l’estimation de la valeur vénale se présente comme une étape incontournable. La valeur vénale est par définition le prix auquel un entrepôt pourrait être vendu tout en respectant les conditions de libre marché. Souvent, la valeur vénale d’un entrepôt est différente de la valeur comptable historique. Un cabinet de conseil ou un expert-comptable se charge d’estimer cette valeur. Elle peut être comparée au prix de vente que le vendeur a fixé. Si le prix de vente est supérieur à la valeur vénale de l’entrepôt, vous pouvez utiliser cette valeur vénale comme argument afin de négocier le prix d’achat. Estimer la valeur vénale d’un entrepôt est aussi utile car elle peut vous servir pour des questions fiscales ou comptables. Pour des raisons relatives à la succession ou au partage, la valeur vénale est également utile. Avant d’acheter un entrepôt, vous avez le choix entre plusieurs méthodes pour évaluer sa valeur vénale. En effet, vous pouvez utiliser la méthode par comparaison directe, la méthode par capitalisation de revenu et la méthode des DCF. L’évaluation se fait selon l’environnement, les biens comparables ou les qualités propres avec la méthode par comparaison directe. La méthode par capitalisation de revenu pour l’évaluation de la valeur vénale d’un entrepôt consiste à inclure l’attractivité de l’entrepôt pour les investisseurs dans le calcul. Il peut s’agit du retour sur investissement ou du risque par exemple. La méthode des DCF ou Discounted Cash Flow se base sur la valeur nette des flux de trésorerie futurs. Afin d’obtenir l’évaluation la plus juste possible, les experts de l’estimation vénale d’un entrepôt combinent plusieurs méthodes. Vous êtes à la recherche d’un local d’activité à vendre ? Rendez-vous sur arthur-loyd.com pour plus d’informations.

Quel type d’entrepôt choisir ?

Trois type d’entrepôts existent : l’entrepôt logistique, l’entrepôt frigorifique et l’entrepôt de messagerie. Avant de concrétiser votre achat entrepôts, cerner vos besoins vous permettra de trouver le type d’entrepôt parfait. L’entrepôt logistique est un lieu de stockage comme les autres. Il permet d’accueillir tous types de marchandises. Il doit également permettre plusieurs opérations comme le traitement des marchandises, la mise en place des palettes, la réception et le contrôle du produit, le chargement et le déchargement des produits, l’étiquetage et l’emballage, etc. L’entrepôt logistique peut être équipé d’armoires de stockage, de racks de rangement ou d’étagères pour cela. Il doit alors disposer d’un espace suffisant au sol. Vous pouvez également installer des containers en extérieur ou aménager des aires de stockage s’il y a de la place disponible. Les entrepôts logistiques sont classés en plusieurs catégories en fonction de la résistance au sol, du quai, de l’aire de manœuvre, de la hauteur du plafond, etc. L’entrepôt frigorifique est quant à lui destiné pour le stockage de produits périssables comme les médicaments, les produits laitiers, les légumes ou les viandes. Ils sont soumis à une réglementation stricte, concernant notamment l’éclairage, l’isolation, la détection de feux, la détection de fuites, l’aération, l’étanchéité du quai de chargement, le contrôle de la température ou le dégivrage du gaz. Pour le cas de l’entrepôt de messagerie, il s’agit d’un local de hauteur moyenne. Il comprend des ouvertures à quai sur toute la longueur de l’entrepôt. L’entrepôt de messagerie est en général utilisé comme un local de distribution. En vue d’un éventuel achat, certains points doivent être vérifiés lors de la visite de l’entrepôt comme la délimitation des zones de stockage, d’expédition et de réception des marchandises. Il ne faudra pas également oublier la capacité de stockage. La zone de stockage est en général divisée en trois parties en fonction de la rotation des produits. Ceux qui possèdent une forte rotation doivent être facilement accessibles. Dans les entrepôts classiques, 1,2 à 1,5 palettes peuvent être stockées par mètre carré. Pour avoir une capacité de stockage de 3 palettes par m², des racks dynamiques vous permettront de stocker des marchandises sur toute la hauteur. Les allées peuvent être rétrécis pour cela.

La caractérisation de l’environnement de stockage

De la réception jusqu’à l’expédition en passant par la mise en stock et la préparation des marchandises, ces dernières suivent de nombreuses étapes dans un entrepôt. Qu’elles soient mises en attente au niveau des rayonnages avant le stockage sur des racks ou disposée au niveau des rayonnages dynamiques, un équipement de stockage peut s’avérer nécessaire. Avant de s’équiper, vous aurez alors besoin d’identifier vos besoins. Avant de chercher un hangar a vendre, il faut caractériser l’environnement de stockage. Certains produits peuvent en effet être stockés en extérieur et d’autres seulement en intérieur. Cela vous permettra de définir plus facilement les types d’équipements de stockage dont vous aurez besoin à l’intérieur de votre entrepôt. Ainsi, le lieu d’entreposage vous permettra de déterminer parfaitement le meilleur matériau pour vos rayonnages ou racks. Si vous avez choisi de stocker vos marchandises à l’intérieur, un matériau peint sera idéal. Privilégiez par contre un matériau galvanisé pour un stockage extérieur. Ce matériau pourra résister aux intempéries et sera également insensible à la rouille. Des rayonnages spécifiques aux charges lourdes avec une finition galvanisée peuvent être nécessaires si votre marchandise dépasse les 500 kg et s’il est stocké dans un entrepôt extérieur. Pour un meilleur esthétique, optez pour le rayonnage peint. Ce dernier est également facile à entretenir tout en proposant différents coloris. Choisir un rayonnage galvanisé est même impératif en raison de son traitement afin de bénéficier d’une résistance maximale à la corrosion et aux intempéries. Lors du choix de l’entrepôt de stockage, vous devez aussi tenir compte de ce que vous projetez de stocker à l’intérieur. Une fois les conditions de stockage précisées, votre choix pourra alors être affiné en prenant en compte la nature du produit à stocker. Pour cela, vous devez savoir ses caractéristiques, son conditionnement, le contenant dans lequel il sera conservé et s’il s’agit d’un produit spécifique ou non. La solution de stockage doit être parfaitement adaptée aux produits que vous voulez stocker. Parmi les types de stockage à l’intérieur d’un entrepôt, vous pouvez citer le stockage de palettes, le stockage de charges longues, le stockage en atelier, le stockage sur plusieurs étages et le stockage spécifique.

Les modes de chargement pour bien choisir les rayonnages et les racks

Dans un entrepôt, la manière dont l’opérateur va manipuler les marchandises participe à la détermination du choix en terme de rayonnages et de préconisations des racks, d’un point de vue sécuritaire, ergonomique et/ou d’un point de vue lié à la praticité. À l’intérieur de l’entrepôt, vous avez le choix entre le chargement mécanique et le chargement manuel. Naturellement, les marchandises seront stockées sur un rack à palette se elles sont chargées par transpalette. L’entreposage sur un rayonnage sera par contre plus adapté si la marchandise doit être chargée manuellement. Selon le type et l’ordre d’entrée/sortie des marchandises, le chargement peut différer. Il peut être réalisé par l’arrière ou par l’avant. Pour gagner substantiellement de temps, utiliser des rayonnages coulissants est conseillé. Cela permet également de garder une vue sur l’ensemble du stock disponible. Pour faire le bon choix des rayonnages et des racks, il est également important de bien évaluer la charge maximale. Dans la manière où le stockage des marchandises est organisé, le poids à stocker et un élément de décision important. La charge doit toujours se repartir de façon homogène par tablette. Il faudra alors stocker les marchandises selon leur poids. Pour une charge inférieure à 300 kg, choisissez un rayonnage léger. Si la charge se trouve entre 300 et 700 kg, optez pour un rayonnage mi-lourd. Un rayonnage charge lourde sera nécessaire pour une charge dépassant les 700 kg. Des règles de sécurité doivent toutefois être observées. L’écart vertical des étagères doit par exemple être vérifié. S’il est trop important, la rigidité de l’étagère métallique ne sera plus assurée. Pour éviter tout incident lors du chargement des produits lourds, il est conseillé de les stocker en bas.

L’estimation du volume des produits à stocker

Du rayonnage à bras conçu pour les charges longues sont plus adaptés si vous devez stocker des marchandises ou des produits de grande longueur comme les matériaux de construction volumineux, les poutres, les profilés aciers et les planches. Ces racks sont spécialement conçus pour accueillir des charges lourdes. Ils permettent de bénéficier d’une bonne visualisation des marchandises tout en facilitant le prélèvement et l’entreposage. Si vous devez stocker des produits particuliers, vous pourrez avoir besoin d’un stockage adapté à l’intérieur de l’entrepôt. Pour répondre aux besoins spécifiques des entreprises, il existe de nombreux rayonnages plus adaptés. C’est le cas par exemple pour le stockage des pneus. 

Plan du site